Quand l'Église corrigeait les excès du clergé Agrandir l'image

Quand l'Église corrigeait les excès du clergé

La punition des délits ecclésiastiques au Moyen Âge

Plus de détails

  • Support : Livre
  • Pages : 106 p.
  • Format : 10,5 x 17,5 cm
  • Parution : 2018
  • Collection : Essais
  • ISBN : 978-2-36441-264-4
  • ISSN : 2491-0570
  • Auteurs : Bruno Lemesle

9,00 € TTC

En savoir plus

L’Église catholique d’aujourd’hui aurait-elle renoncé à corriger les abus du clergé ? Non, bien sûr, et elle reste d’ailleurs héritière de cette époque ancienne : quand sévissait la « correction des excès ».
Cet ouvrage poursuit un double objectif. Tout d’abord, il veut faire état des recherches actuelles consacrées à l’accroissement brusque de la dénonciation des excès dans le clergé et chez les laïcs et montrer l’exigence de leur correction à partir du XIIe siècle. Le second objectif est de mettre la situation contemporaine en regard du contexte du Moyen Âge. Aujourd’hui, dans le Vieux continent et en Amérique du nord, l’Église ne parvient plus à modeler les comportements ni à susciter l’adhésion à son dogme. De ce point de vue, notre époque s’oppose aux derniers siècles du Moyen Âge, quand l’Église était au faîte de sa puissance et que triomphait son idéologie. L’écart entre les deux est non seulement saisissant, mais historiquement inédit.
Cet essai offre de nouvelles pistes de réflexion qui permettent de mieux évaluer la situation présente. Il apporte ainsi sa contribution à des questions devenues presque lancinantes : un aggiornamento de l’Église serait-il la bonne réponse à son déclin ? L’Église catholique peut-elle transiger sur la doctrine ?