La justice partagée Les magistrats bourguignons face aux meurtriers d'un curé de campagne, 1711-1727 Agrandir l'image

La justice partagée

Les magistrats bourguignons face aux meurtriers d'un curé de campagne, 1711-1727

Plus de détails

  • Support : Livre
  • Pages : 116 p.
  • Format : 15 x 23 cm
  • Parution : 2001
  • Collection : Institutions
  • ISBN : 2-905965-49-5
  • ISSN : 1628-5417
  • Auteurs : Éric Wenzel

14,69 €

En savoir plus

À la fin du Grand Siècle, le curé Claverie de Palinges, en Charolais, est assassiné. L’instruction criminelle menée contre les meurtriers illustre les propos de Tocqueville : « L’Ancien Régime est là tout entier : une volonté forte, une pratique molle ». Les accusés disposent de moyens de défense non négligeables. L’écrasant arbitraire des juges est relativisé dans un système où les moyens accordés à la police demeurent insuffisants et les prisons royales sont bien peu hermétiques. Des conflits opposent les hauts magistrats et les instances judiciaires inférieures. Comment dès lors appliquer les décisions d’un droit et d’une justice qui se veulent inflexibles, notamment par l’emploi d’une procédure encore peu connue, celle du monitoire à fin de révélation ? La lecture de cet ouvrage révèle une justice certes inégalitaire, qui n’empêche pas l’existence d’un véritable État de droit.

Accessoires